Logo Turisme del Berguedà

CHERCHER

Follow us

[Tancar]

Réseau de chemins et itinéraires circulaires

Turbians



Gisclareny est une commune dont la population est dispersée. À la moitié du XIXème siècle, il y avait environ 120 fermes réparties sur son territoire, la plupart d'entre elles d'une grande pauvreté. Les voyageurs du début du XXème siècle décrivent tous le village comme un lieu où régnait la misère, avec une agriculture de subsistance — description très éloignée de l'environnement idyllique d'aujourd'hui. Cet itinéraire permet de connaître quelques unes de ces fermes, certaines ont été transformées en résidences secondaires, d'autres sont tombées en ruines. Les nombreuses terrasses que vous pouvez observer sur le versant sud témoignent des nombreuses tentatives d'arracher de quoi survivre de la terre. Il offre également d'excellentes vues de Pedraforca, Ensija et de la vallée de Saldes par le versant sud, et du Moixeró et de la vallée de Bastareny par le versant nord. L'itinéraire traverse le parc naturel du Cadí-Moixeró.




En descendant la piste en direction du col de Turbians, vous trouverez le belvédère à la mémoire d'Albert Arilla, un garde du parc et habitant de Gisclareny mort dans un accident en montagne. Depuis le belvédère, vous pouvez admirer l'église de Turbians, le bourg du village de Gisclareny (quartiers du Roser et Berta), la chaîne de montagne d'Ensija et le Pedraforca.


L'itinéraire vous conduira rapidement à Sant Miquel de Turbians, ancienne église paroissiale. Bien que l'on dispose d'informations sur cette église depuis le Xème siècle, l'édifice ne présente aucune caractéristique de cette époque. Seule la porte d'entrée a des traits romans, le reste est le résultat des rénovations effectuées au XVIIIème siècle. Elle a été restaurée récemment. Vous pouvez trouver la clé à Cal Pedrals (sur la route de Gisclareny, au croisement du lieu-dit de Vilella).

Adossée au clocher de l'église, se trouve la maison du Campaner (sonneur de cloches). À l'est se trouvent les ruines du grenier à foin et sur le col, la mare.


De là, nous revenons sur nos pas pour retrouver les repères. Après avoir traversé la piste, nous prenons un chemin à flanc de montagne avec quelques points étroits et de terre sans consistance où il convient de marcher avec précaution jusqu'à arriver sous la maison de Raler, l'une des maisons les plus prospères de son temps, maintenant convertie en résidence secondaire.


Vous trouverez peu après la source de Pere Vilella. Elle est cachée sous des pierres. Si vous enlevez le couvercle en caoutchouc, vous découvrirez un tuyau duquel s'écoule un filet d'eau. Une grande partie de cette eau est canalisée vers une mare en contrebas. Environ 20 mètres avant la source, cachée sous les herbes, vous trouverez les ruines de Perleta. Vous devez chercher des murs de faible hauteur avec des coins au bord du chemin : c'est la maison. Elle a été abandonnée dans la seconde moitié du XIXème siècle.

Et 2004, il a été restauré la vieille maison appelée Cal Pere Vilella pour ouvrir la ferme Maison rurale Vilella, au pied de la piste forestière qui mène au col de Turbians.


À partir de là, vous devrez suivre un sentier qui monte vers le col de Turbians. À cet endroit, il y a un poteau indicateur qui vous indique la direction pour arriver au belvédère de la Roca Tiraval. Vers ce même point, arrive un autre sentier local de Gisclareny. En poursuivant l'itinéraire par le chemin balisé, celui-ci se divise après 5 minutes. Si vous souhaitez marcher jusqu'au belvédère de la Roca Tiraval, il faut vous diriger sur la droite par le chemin non balisé (vous verrez un > taillé dans le pin qui se trouve devant). Il faut marcher environ 20 minutes par la crête jusqu'au poteau du drapeau. Là se trouve un livre sur lequel vous pourrez écrire vos impressions si vous le souhaitez. Magnifiques vues de tout le Moixeró, depuis le col de Pendís jusqu'à Puigllançada, avec Bagà à vos pieds. Pour retourner au chemin balisé, il faut refaire le même parcours dans l'autre sens.


Pour ceux qui ne se sont pas rendus au belvédère de la Roca Tiraval, quelques minutes après avoir passé le col de la Culledassa, vous avez une autre possibilité de voir un panorama similaire depuis un balcon naturel.


Montez au milieu des pins pour arriver au plateau de Cau, situé sur le versant de la montagne, qui formait anciennement des pâturages, vous verrez une forêt splendide de pin rouge et noir.


Lors de la dernière descente de l'itinéraire, le chemin passe par un canal de roche et débouche en face d'une paroi calcaire. À cet endroit, il y a un chemin qui part sur la gauche. En le suivant sur trois ou quatre mètres, vous arrivez à une colline, vous verrez devant les ruines de la maison de la Portella adossées à la roche et tournées vers le sud. Cette maison a également été abandonnée au plus vite ; en 1860 elle n'était déjà plus habitée.



  • Etiqueta 11

  • Nombre du route: 27

  • Localité: Gisclareny

  • Tipus: 

  • Zone: Gisclareny

  • Point de depart: Carrefour de Sant Miquel de Turbians de la route de Bagà a Gisclareny

  • Point de finale: Carrefour de Sant Miquel de Turbians de la route de Bagà a Gisclareny

  • Distance: 8 Km.

  • Temps approximatif: 2,5 hores

  • Maximum altitude: 1540 m.

  • ressaut: 400 m.

  • Signalisation: Repères verts et blancs sur tout l'itinéraire

  • Etiqueta 12

  • Cartographie: 46-Parc Natural del Cadí-Moixeró E. 1:25.000. Institut Cartogràfic i Geològic de Catalunya Moixeró - La Tosa 1:25.000. Ed. Alpina

  • Services compris: Restaurant Cal Misèria, Refugi Cal Tesconet.

  • Etiqueta 13

  • Bibliographie: Les tres-centes cases de Gisclareny de Francesc Caballé. Inventari de Patrimoni: invarquit.cultura.gencat.cat

[DocumentsEnllacos]

SOYEZ NOTRE AMI.

OFICINA DE TURISME DEL BERGUEDÀ

Carretera C16 Km 96

Berga, Barcelona 08600

Tel. 93 824 77 00

E-mail: turisme@elbergueda.cat

Follow us