Logo Turisme del Berguedà

Itinéraires et reseau de routes

L'Olla de Sant Julià de Cerdanyola PR-C 129

Sant Julià de Cerdanyola est un village situé dans une grande vallée, juste au-dessus de Guardiola de Berguedà. Un dénivelé impressionnant sépare ces deux villages, et une fois franchi, la première chose qui retient l'attention en approchant de Sant Julià, ce sont, outre les magnifiques vues que l'on découvre depuis les montagnes du Berguedà, les enfilades de murets sans fin et, en toile de fond, les épaisses forêts. Ces deux éléments, murets de champs abandonnés et forêts, constituent avec les vues panoramiques, un paysage familier tout au long de l'itinéraire que nous vous proposons, et qui longe à peu près tout le périmètre de la commune.

 

 

L'itinéraire

 

 

Nous arriverons jusqu'à l'abribus, mais nous reviendrons vers le pont à l'entrée du village, à proximité de ce qui était autrefois le vieux moulin. Avant de vous mettre en route, nous vous conseillons de remplir vos gourdes à la source du Château, à 100 mètres environ sur la route de Falgars, dans un coin où l'on trouve des tables et des chaises en pierre en forme de champignon. L'eau y est très bonne !

 

Après une pente assez raide, le chemin descend pour rejoindre le lit du torrent. Vous verrez que le lit était entouré de ces murets typiques. Sur la droite, au pied d'un muret, on distingue un petit bassin où l'on recueillait l'eau de pluie sans abîmer les cultures. En fait, tout le torrent était canalisé afin de pouvoir profiter de la terre fertile de son lit.

 

Sur l'autre rive, le chemin commence à gravir la pente et la vue se dégage peu à peu. Nous traversons d'anciens champs, avec quelques cabanes nichées entre les murets. Ces terrains furent plantés de vignes au XIXe siècle, grâce à un décret qui exonéra d'impôts les terres en friches lorsqu'elles étaient destinées au vignoble. Le phylloxéra, à la fin du XIXe siècle, mit fin à cette activité et les champs furent destinés à d'autres cultures, puis finalement abandonnés.

 

Une fois sur les hauteurs, l'itinéraire suit la ligne de crêtes jusqu'au col de Jou. Le chemin traverse des zones boisées mais offre, de temps à autre, de magnifiques perspectives de Puigllançada et de la Tossa au nord, ou du village et de sa grande vallée au sud. Au col de Jou, l'itinéraire traverse la piste et gravit la pente pour rejoindre un chemin très agréable, passant par une hêtraie, jusqu'à l'Artigassa où l'on retrouve à nouveau les murets autour des champs. Un brûlis (ou artiga) était une zone que l'on cultivait cinq années de suite puis que l'on laissait en jachère pendant deux ans.

 

De l'Artigassa, le chemin descend jusqu'au col de Subirana, traverse la route et remonte à nouveau à travers bois jusqu'à Planàs de Baix, une zone plane, aujourd'hui transformée en forêt, où l'on retrouve aussi d'anciens champs.

 

L'itinéraire contourne cet espace et débouche à un croisement de pistes, devant une autre aire de culture abandonnée il y a bien longtemps, le champ de l'Ermitage. À partir de là, on commence à grimper à travers bois. On arrive ensuite sur une piste, au col de Llobató. De là, on aperçoit plus bas le village de Sant Julià, et plus loin, au fond, Pedraforca et Cadí. C'est un endroit idéal pour faire une pause et admirer les vues panoramiques. Sur la gauche, on trouve un chemin balisé PR qui mène jusqu'à la Pobla de Lillet, en passant par les crêtes de la montagne du Catllaràs.

 

L'itinéraire abandonne la piste pour rejoindre la fontaine del Llop, juste en dessous du col de Sant Miquel et l'imposant Roc de la Clusa. Lors des périodes de sécheresse, il arrive que la fontaine n'ait plus d'eau, mais elle fonctionne. Pour se reposer, on peut monter jusqu'au col de Sant Miquel. La vue n'y est pas aussi grandiose, mais c'est une zone très agréable pour reprendre des forces.

 

Le chemin redescend en dessous des parois du Roc de la Clusa. En arrivant sur une zone plus plate, nous prendrons vers la gauche afin de rejoindre le sommet qui sépare les vallées de Malanyeu et de Sant Julià de Cerdanyola. Dans la forêt, les clairières permettent de voir vers le nord et vers le sud, et de deviner, en aval, le fond des vallées. Le chemin se transforme ensuite en piste de déboisement, mène jusqu'à un col, puis tourne vers la droite. Nous continuerons tout droit, tandis que le chemin devient de plus en plus étroit et peu abrité. Il convient de faire très attention au marquage, car l'itinéraire cherche à emprunter le meilleur passage et pour cela, se dirige tantôt au sud, tantôt au nord de la crête, ou reste parfois même sur la crête. Il est préférable de s'arrêter aux endroits les plus sûrs afin de profiter de la vue, réellement extraordinaire.

 

Finalement, l'itinéraire rejoint le chemin qui vient de Malanyeu (surnommé el Mal Pas) puis redescend sur la droite, en forte pente. À certains endroits, vous verrez des zones aplanies et en demi-cercle, où la terre, quasi noire, est composée de fragments de charbon végétal. Il s'agit d'anciennes zones charbonnières qui tiraient parti des forêts pour faire du charbon de bois. En aval, on aperçoit les murets d'anciens champs, abandonnés depuis très longtemps.

 

L'itinéraire rejoint la piste qui descend du col des Bassotes. Un peu plus en aval, le chemin est dévié vers une piste qui se trouve sur la gauche. Cette piste, tout comme la suivante, marquent le tracé d'un ancien chemin de fer à traction animale, construit dans les années vingt afin de transporter des troncs d'arbres. La ligne de chemin de fer commence au-dessous de la maison du Cap del Pla (on peut encore y voir les étables destinées aux animaux) et descend en pente légère jusqu'à un téléphérique au-dessus du Collet, près du tunnel de Guardiola. De là, le bois était transporté jusqu'aux mines de Fígols. Actuellement, presque tout le parcours est devenu piste forestière. On aperçoit, une fois encore, les murets d'anciens champs, totalement envahis par les bois. La piste s'achève pour faire place à un chemin passant près de la source de la Baga, qui est en fait une résurgence.

 

Le chemin parvient au fond de la vallée, puis remonte sur la pente de l'autre côté. Juste avant d'arriver au sommet, on aperçoit un rocher à la forme très curieuse : le Confessionari (le confessionnal). Des hauteurs, on peut entendre le murmure de l'eau. Dans la descente, le chemin passe à côté d'un canal qui transporte l'eau d'une source jusqu'au village, d'où elle est redistribuée vers tous les jardins potagers alentour, grâce à un complexe réseau de canaux d'irrigation. Et lors de la descente, dès qu'on aperçoit le pont, on peut en partie découvrir ce réseau. Nous arriverons à la croix signalant l'entrée du village, et nous redescendrons jusqu'à sa sortie.

 

 

Observations

 

 

Cet itinéraire est assez long et exigeant, avec un dénivelé d'un peu plus de 1 000 mètres, au total. Si vous êtes fatigués, vous pouvez couper cet itinéraire à divers endroits, et retourner vers le village :

1)     Au col de Jou, en descendant par la piste, ou bien un peu plus en amont de la crête, sur l'ancien chemin (marqué à la peinture bleue)

2)     Au col de Subirana, en descendant par la route

3)     A Planàs de Baix, en descendant sur la droite par la piste pour regagner la route de Falgars.

4)     Et dans le champ de l'Ermitage, en descendant sur la droite par une piste en zigzags, pour à nouveau rejoindre la route de Falgars.

 

La partie la plus aérienne de la crête, vers le chemin du Mal Pas, n'est pas conseillée aux personnes qui ont le vertige. Une autre solution consiste à emprunter la piste qui se trouve sur la partie la plus large de la crête et à redescendre sur la droite, par un col. Nous suivrons la piste en aval, toujours vers la droite (est) et nous arriverons jusqu'à une piste principale, juste avant le col des Bassotes. Là, nous tournerons sur la gauche, de nouveau en aval, et continuerons de descendre jusqu'à apercevoir le marquage du chemin venant de Mal Pas.

 

 

 

 

  • Fiche technique

  • Nombre du route: 8

  • Localité: Sant Julià de Cerdanyola

  • Tipus: Difficile

  • Point de depart: Sant Julià de Cerdanyola. Davant la parada del autobús

  • Point de finale: Sant Julià de Cerdanyola. Davant la parada del autobús

  • Distance: 17 Km.

  • Temps approximatif: 6 h.

  • Maximum altitude: 1696 m.

  • ressaut: 1125 m.

  • Signalisation: Marques grogues i blanques en tota la ruta

  • Pour vous organiser

  • Cartographie: 46-Parc Natural del Cadí-Moixeró E. 1:25.000. Institut Cartogràfic i Geològic de Catalunya Catllaràs - Picancel 1:25.000. Ed. Alpina

  • Plus d'information

  • Route recommandée par: Carnisseria Cal Ton / Bar La Marieta / Cal Arderiu

  • Bibliographie: Inventari de Patrimoni: patrimonicultural.diba.cat A peu per camins berguedans de Rafael López-Monné. Arola editors

Documents et liens

OFICINA DE TURISME DEL BERGUEDÀ

Carretera C16 Km 96

08600-Berga- Tel. (+34)654 125 696

Lundi / vendredi de 9 h à 14 h

Samedi, dimanche et jours fériés, de 10 à 14h.

E-mail: turisme@elbergueda.cat

46-462233_watsapp-icon-png-whatsapp-business-app-download-transparent.png

REMERCIEMENTS

  • 2444
  • Green-Destinations-Logo-FINAL-full-1-blanc.png

[Premsa]

 

  • logo-agencia.png
  • logo-terra-futurs.png
  • logo-diba.png
  • logo-pirineus.png
  • nattur-blanc3.png
  • interreg-blanc.png

Follow us